crapaud


crapaud

crapaud [ krapo ] n. m.
crapot, crapaut 1180; germ. °krappa « crochet » ( agrafe)
1Amphibien anoure insectivore (pipidés) à peau lâche et verruqueuse, à tête large. Crapaud accoucheur. alyte. Crapaud-buffle, d'Afrique, au puissant coassement. Crapaud enfoui dans la terre meuble. pélobate, pélodyte. Jeune crapaud. têtard. Le crapaud coasse. « Les crapauds, par tout l'horizon, lançaient leur note métallique et courte » (Maupassant). Laid comme un crapaud : très laid. — Loc. prov. La bave du crapaud n'atteint pas la blanche colombe (à qqn qui vous insulte).
2Par anal. Se dit de certains animaux remarquables par leur laideur. Crapaud de mer. baudroie, scorpène.
3(1847) Fam. Gamin.
4Défaut dans un diamant, une pierre précieuse. Affût de mortier plat et sans roues. crapouillot.
5Cour. (Appos.) Fauteuil crapaud, bas et ramassé. — Piano crapaud, ellipt un crapaud : petit piano à queue (cf. Quart de queue).

crapaud nom masculin (germanique krappa, crochet) Vertébré amphibien anoure terrestre, au corps massif, à la peau pustuleuse, aux pattes postérieures courtes ne permettant pas de sauts importants. (Les crapauds sont de mœurs nocturnes, carnivores et hivernent longuement, enfouis dans le sol, sans manger ; la ponte, l'éclosion et la croissance des têtards jusqu'à la métamorphose ont lieu dans une mare.) Vieux. Personne laide. Familier. Gamin. Bâtiment Dans un marbre ou une roche cristalline, rognon de structure différente, constituant un défaut. Bijouterie Dans un diamant, tache noire provenant d'une cristallisation du carbone différente. Chemin de fer Pièce de métal interposée entre une traverse métallique ou en béton et le boulon de fixation du rail sur la traverse, destinée à maintenir le patin du rail à l'emplacement voulu. Mobilier et décoration Fauteuil bas entièrement capitonné, à dossier en gondole (seconde moitié du XIXe s.). Musique Le plus court des pianos à queue. Pyrotechnie Artifice qui, après allumage, effectue une série de sauts bruyants de façon désordonnée. Topographie Support mobile d'une mire de nivellement. Médecine vétérinaire Maladie du pied des solipèdes (âne, cheval, mulet). [C'est une sorte d'eczéma qui évolue avec des lésions pratiquement impossibles à guérir.] ● crapaud (citations) nom masculin (germanique krappa, crochet) Honoré de Balzac Tours 1799-Paris 1850 Quand on observe la nature, on y découvre les plaisanteries d'une ironie supérieure : elle a, par exemple, placé les crapauds près des fleurs… Massimilla Doni crapaud (expressions) nom masculin (germanique krappa, crochet) La bave du crapaud n'atteint pas (l'aile de) la blanche colombe, la calomnie la plus vile ne peut ternir une réputation sans tache. Crapaud accoucheur, alyte. Crapaud de mer, baudroie, chabot ou rascasse, poissons à grosse tête. ● crapaud (synonymes) nom masculin (germanique krappa, crochet) Médecine vétérinaire. Maladie du pied des solipèdes (âne, cheval, mulet). [C'est une...
Synonymes :
- pododermatite végétante

crapaud
n. m.
d1./d Amphibien anoure (genres Bufo et voisins), à la peau verruqueuse. (Carnivore, le crapaud détruit limaces, insectes et vers de terre. Terrestre à l'état adulte, il ne va à l'eau que pour la reproduction.)
d2./d MINER Impureté opaque incluse dans une pierre précieuse.
d3./d Cour. (En appos.) Fauteuil crapaud: petit fauteuil bas.
Piano crapaud et, ellipt., crapaud: piano à queue, plus petit que le demi-queue.

⇒CRAPAUD, subst. masc.
A.— [Désigne un animal]
1. Batracien terrestre, nocturne et insectivore, de forme trapue et dont le corps est couvert de pustules. Crapaud commun, vert, des joncs; un chant de crapaud; avoir peur d'un crapaud. Un immonde crapaud, pustuleux et grisâtre (LORRAIN, Sens. et souv., 1895, p. 15) :
1. Pleurez sur les laideurs et les ignominies, (...) Sur l'effrayant crapaud, pauvre monstre aux doux yeux, Qui regarde toujours le ciel mystérieux!
HUGO, Les Contemplations, t. 3, La Bouche d'ombre, 1856, p. 467.
2. C'est alors que, tout seul dans la vallée, au bruit
Du crapaud des étangs qui flûtait son ennui, (...)
Je m'en allais parfois rêver jusqu'à minuit
Sous le châtaignier roux...
ROLLINAT, Les Névroses, 1883, p. 226.
SYNT. Un crapaud visqueux, sale et répugnant; un crapaud gonflé de pustules; les crapauds des mares, des jardins; un crapaud dans le marais, dans la vase; la bave, le venin, les œufs du crapaud; le cri mélancolique, la flûte du crapaud; jeter une pierre à un crapaud; repousser un crapaud du pied; avoir pitié d'un crapaud.
Crapaud-buffle. Crapaud d'Afrique dont le coassement est très puissant. On entendait maintenant le clapotis des eaux (...), l'appel espacé des crapauds-buffles (CAMUS, Exil et Roy., 1957, p. 184).
Rem. 1. On rencontre le subst. fém. crapaude, femelle du crapaud, mot forgé par Voltaire. 2. Ac. Compl. 1842, BESCH. 1845, Lar. 19e attestent crapelet, subst. masc. Jeune crapaud. 3. La docum. atteste aussi crapaude, adj. fém. Qui possède les caractéristiques du crapaud; hideux, difforme. L'argot (...) épouvantable langue crapaude (HUGO, Mis., t. 2, 1862, p. 193). M. Poulot n'était rien, absolument rien, auprès de Mme Poulot... Elle était plutôt crapaude et d'une stupidité en cul-de-poule (BLOY, Femme pauvre, 1897, p. 245). Le Louis et ses épaules crapaudes (GIONO, Baumugnes, 1929, p. 31).
P. ext. [Pour désigner d'autres animaux] Crapaud de mer. Poisson difforme. Un animal hideusement beau, que les gens du pays appellent crapaud de mer (HUGO, Fr. et Belg., 1885, p. 45). Crapaud-pêcheur. Baudroie commune. Crapaud ailé. Coquille univalve, le strombe très large de Linné. Crapaud-volant. Engoulevent (oiseau).
2. [P. anal. d'attitude ou de comportement] En bas, le gringalet ramassé en crapaud, rit par secousses (COLETTE, Ingénue libert., 1909, p. 117). Il essaya les tours d'acrobatie qui lui étaient coutumiers. Ce qu'il appelait l'homme-crapaud, les cuisses sur les épaules (GIONO, Joie, 1935, p. 368).
Faire le crapaud. ,,Se tapir contre le sol; progresser par bonds au ras du sol`` (ESN. Poilu, 1919).
Locutions
Sauter comme un crapaud. De manière lourde.
Avoir une voix de crapaud.
Cracher des crapauds. Dire des choses méchantes, des injures, etc. Crachant complaisamment de sa bouche rose, des crapauds, sur tout ce que les amoureux ne voient pas dans l'amour (E. DE GONCOURT, Faustin, 1882, p. 27).
Rem. Culturellement, cette expr. peut se rattacher à l'utilisation magique des crapauds par les sorcières. Et les mots d'abord imprécis, se bousculaient, comme à la sortie de la bouche de la reine les perles et les crapauds du conte de fée (VIALAR, Homme de chasse, 1961, p. 127).
Avaler un crapaud. Faire contre son gré une chose, un acte désagréable, pénible. Chamfort disait que, quand on va dans le grand monde, il faut tous les matins avaler un crapaud (STENDHAL, Prom. ds Rome, t. 1, 1829, p. 200). Synon. avaler une, des couleuvre(s) :
3. Le député [Bouteiller] reprit salive, comme un malade absorbe une pilule; il avalait le plus gros crapaud que la politique lui eût jamais présenté.
BARRÈS, Leurs figures, 1901, p. 283.
Être chargé d'argent comme un crapaud de plumes. N'avoir aucun argent.
Proverbe. La bave du crapaud n'atteint pas la blanche colombe. La calomnie la plus vile ne peut ternir une réputation sans tache.
Rem. Attesté ds ROB.
B.— P. métaph. ou fig. [En parlant de pers.]
1. Personne laide, repoussante. Un vilain crapaud.
2. Personne malhonnête, ignoble. Ce vil crapaud. Un crapaud, une ordure, une venimeuse (GENEVOIX, Raboliot, 1925, p. 270). C'était une espèce de crapaud méchant. Il était détesté (CENDRARS, Confess. Dan Yack, 1929, p. 228) :
4. ... alors sont arrivées toutes ces vieilles corruptions des régimes précédents, ces receleurs d'effets volés, crapauds immondes à demi écrasés sur lesquels on a cent fois marché, et qui vivent, tout aplatis qu'ils sont.
CHATEAUBRIAND, Mémoires d'Outre-Tombe, t. 3, 1848, p. 626.
3. Emploi hypocoristique. Un tas de petits crapauds. Un crapaud trop gentil, qui a une conversation au-dessus de son âge (ZOLA, Cap. Burle, 1883, p. 100) :
5. D'ailleurs dans la maison, il y avait un pullulement extraordinaire de mioches... Nana régnait sur ce tas de crapauds.
ZOLA, L'Assommoir, 1877, p. 519.
P. ext. Jeune apprenti. En riant [des prouesses de quatre apprentis] :« tas de crapauds » (POULOT, Sublime, 1872, p. 258).
4. HIST. Crapaud du marais. Nom donné par dénigrement aux membres de la Convention qui se plaçaient dans la partie la moins élevée de la salle, et qui votaient généralement en faveur du gouvernement.
C.— [P. anal. de forme] Emplois spéc.
1. MOBILIER. Fauteuil bas, entièrement rembourré, sans ébénisterie apparente. S'asseoir dans un crapaud; un crapaud et une chauffeuse :
6. ... renversé dans un crapaud (...) un reporter écrivait, au crayon, une chronique de la soirée sur les feuilles d'un cahier de papier à cigarettes.
E. DE GONCOURT, La Faustin, 1882, p. 148.
[En constr. appos. avec valeur adj.] Un fauteuil crapaud.
Piano crapaud. Sorte de petit piano à queue, plus petit que le quart-de-queue.
2. TOILETTE, vx. Petite bourse (de soie, de tissu) dans laquelle les hommes enfermaient leurs cheveux sur la nuque. Il portait un crapaud, de la poudre et des ailes de pigeon (BALZAC, Ténébr. affaire, 1841, p. 168).
3. MÉD. VÉTÉR. Maladie du pied du cheval ou de l'âne. Pâte escharotique contre le crapaud du cheval (DESCHAMPS D'AVALLON, Compendium pharm. prat., 1868, p. 912).
4. TECHNOL. Appareil de forme ramassée.
a) MAR. Pièce de fer coudée sur l'avant de la barre du gouvernail (d'apr. JAL1). Synon. chariot.
Crapaud de mouillage, d'amarrage. Pièce en fonte, servant à tenir des bouées fixées à leur poste (d'apr. GRUSS 1952).
b) CH. DE FER. ,,Pièce de métal interposée entre une traverse métallique et le bouton de fixation du rail sur la traverse, destinée à maintenir le patin du rail à l'emplacement voulu`` (Lar. encyclop.).
5. MINÉR. Défaut dans un matériau précieux.
a) GÉOL. Rognon de pierre englobé dans du marbre (d'apr. BARB.-CAD. 1963).
b) JOAILL. Défaut dans un diamant, dans une pierre précieuse, qui en diminue la valeur. Les « schropps » destinées à être taillées de telle ou telle façon selon leurs impuretés, fumée, failles, crapauds, glace (CENDRARS, Lotiss. ciel, 1949, p. 267).
Rem. La docum. atteste crapaudaillon, subst. masc., fam. Petit crapaud; personnage hideux (v. crapaud B 1). Il y eut, aux noces de Cana, en Galilée (...) un horrible crapaudaillon de la tribu d'Issachar (...) qui fut présent lorsque le maître d'hôtel dégusta le vin du miracle (BLOY, Femme pauvre, 1897, p. 163).
Prononc. et Orth. []. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. 1180-90 « batracien » crapot (A. DE PARIS, Alexandre, éd. Elliott Monographs, branche III, 258); fin XIIe s. crapaut (Moniage Guillaume, éd. W. Cloetta, 2e réd., 3207); 1541 péj. en parlant d'un homme (CALVIN, Institution, 699 ds LITTRÉ); p. anal. 2. 1399-1400 « sorte de mortier » (document cité ds GDF. Compl.); 1829 « affût de mortier plat » (BOISTE); 3. 1611 crapaud de mer (COTGR.); 4. 1790 mobilier (texte cité ds HAVARD); 5. 1845 « défaut dans une pierre » (BESCH.). Dér. (suff. -ot et -aud) du germ. krappa « crochet » (en raison des pattes crochues du crapaud), v. agrafer, prob. par l'intermédiaire de l'a. fr. grape, crape (XIe s. « rafle, grappe de raisin », v. grappe; 1213 « crampon, grapin », v. agrafer; cf. a. gasc. grape « crampon » 1re moitié XIIIe s. ds RAYN.). Une dérivation du m. fr. crape « squamosité, crasse », 1393 ds T.-L. (DAUZAT 1973, EWFS2), v. FEW t. 17, p. 131, fait difficulté du point de vue chronologique. Fréq. abs. littér. :493. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 443, b) 968; XXe s. : a) 925, b) 642.
DÉR. Crapauderie, subst. fém., rare. Ensemble de personnages sales, hideux, repoussants. Quant au genre monstre, vous savez comme ils l'ont traité, comme ils ont arrangé Han d'Islande, ce mangeur d'hommes, Habibrah l'obi, Quasimodo le sonneur et Triboulet, qui n'est que bossu, toute cette famille si étrangement fourmillante, toutes ces crapauderies gigantesques que mon cher voisin fait grouiller et sauteler à travers les forêts vierges et les cathédrales de ses romans (Th. Gaut. ds Lar. 19e). 1re attest. 1835 (GAUTIER, préf. Mlle de Maupin, 23 ds QUEM.); de crapaud, suff. -erie.
BBG. — ALESSIO (G.). Saggio di etimologie francesi. R. Ling. rom. 1950, t. 17, pp. 171-172. — GOTTSCH. Redens. 1930, p. 112. — LEW. 1960, p. 198 (s.v. crapaudaille). — MAT. Louis-Philippe 1951, pp. 313-314. — MEIER (H.). Z. rom. Philol. 1935, t. 55, p. 380. — MURLETT (W.). Literaturblatt für germanische und romanische Philol. 1921, t. 42, n° 9/10, p. 325. — PLOMTEUX (H.). Le Crapaud, magie et maléfice. R. Ling. rom. 1965, t. 29, pp. 132-140. — QUEM. 2e s. t. 4 1972. — RIGAUD (A.). Les Vases communicants. Vie Lang. 1971, p. 535. — SAIN. Arg. 1972 [1907], p. 106. — SAIN. Sources t. 2 1972 [1925], p. 75, 294; t. 3 1972 [1930], p. 15, 66.

crapaud [kʀapo] n. m.
ÉTYM. 1180, crapot, crapaut; du germanique krappa « crochet » (→ Crampe, crampon); l'anc. franç. crape « ordure », de escraper « nettoyer, racler », du francique krappon, semble trop récent; l'animal aurait été ainsi nommé à cause des pattes (forme courbe ou adhérence au sol).
1 a Batracien à tête large, au corps trapu recouvert d'une peau verruqueuse (évoque en général la laideur malfaisante). || Le crapaud vit dans les lieux humides et sombres. Crapaudière. || Le crapaud, insectivore utile dans les jardins. || Crapaud de terre. || Crapaud des marais. || Première forme du crapaud. Têtard. || Cri du crapaud. Coassement. || Crapaud mâle, femelle. || Femelle ( Crapaude), petit ( Crapelet) du crapaud.
1 Près d'une ornière, au bord d'une flaque de pluie,
Un crapaud regardait le ciel, bête éblouie (…)
Hugo, la Légende des siècles, LIII, « Le crapaud ».
2 Les crapauds, par tout l'horizon, lançaient leur note métallique et courte.
Maupassant, la Femme de Paul, p. 29.
3 (…) le crapaud nocturne qui, ramassé sur le plat de ma main et haussé vers la lanterne, laisse tomber deux cris de cristal dans l'herbe (…)
Colette, la Naissance du jour, p. 72.
3.1 Si le monde injuste le traite en lépreux, je ne crains pas de m'accroupir près de lui et d'approcher du sien mon visage d'homme. Puis je dompterai un reste de dégoût, et je te caresserai de ma main, crapaud ! On en avale dans la vie qui font plus mal au cœur. Pourtant, hier, j'ai manqué de tact. Il fermentait et suintait, toutes ses verrues crevées. — Mon pauvre ami, lui dis-je, je ne veux pas te faire de peine, mais, Dieu ! que tu es laid !
J. Renard, Histoires naturelles, « Le crapaud », p. 124.
3.2 Il est aisé, chez le crapaud, de transformer le mâle en femelle par castration précoce. L'organe de Bidder, petite glande rudimentaire qui coiffe le testicule, s'hypertrophie après l'ablation de celui-ci, et, en deux ou trois ans, devient un ovaire fonctionnel.
Jean Rostand, Idées nouvelles de la génétique, p. 66.
b Zool. Batracien du groupe des Bufonidés. || Types de crapauds : alyte ou crapaud accoucheur, bombinator ou sonneur, crapaud commun, crapaud vert, calamite, pélobate ou crapaud à couteaux, pélodyte, pipa. || Crapaud-buffle, d'Afrique, au puissant coassement.Toxines contenues dans les sécrétions cutanées des crapauds (→ Bufotaline, bufoténine). || Emploi thérapeutique du venin de crapaud. Bufothérapie.
3.3 Entourés de lucioles à éclairage intermittent et de crapauds-buffles soufflant dans leur trompe de carton, les trois hommes (…)
Paul Morand, Bouddha vivant, p. 12.
3.4 On entendait (…) venus des deux rives, l'appel espacé des crapauds-buffles ou d'étranges cris d'oiseaux.
Camus, l'Exil et le Royaume, p. 184.
c Par compar.Être laid comme un crapaud, très laid. Par métaphore ou fig. || C'est un vilain crapaud. — ☑ Nager comme un crapaud, mal, en s'agitant.Sauter comme un crapaud, gauchement, lourdement.Chanter comme un crapaud, d'une voix forte et désagréable. — ☑ Fig. Avoir une voix de crapaud.
d Fig., vx. || Un crapaud : une personne laide, ignoble.
Vieilli. T. d'affection. || Des (petits) crapauds, jeunes enfants.Par ext. Apprenti.Appellatif. || Allons, tais-toi, crapaud !
e Loc. fig., vx. Cracher des crapauds : dire des choses méchantes, calomnieuses. — ☑ Avaler un crapaud : faire qqch. de désagréable, de pénible. → Avaler des couleuvres, et ci-dessus, cit. 3.1.
4 M. de Lassay, homme très doux, mais qui avait une grande connaissance de la société, disait qu'il faudrait avaler un crapaud tous les matins, pour ne plus rien trouver de dégoûtant le reste de la journée, quand on devait la passer dans le monde.
Chamfort, Caractères et Anecdotes, Le crapaud de M. de Lassay.
Regarder qqn avec des yeux de crapaud (amoureux, mort d'amour). → Avec des yeux de merlan frit.
Vx. Être chargé d'argent comme un crapaud de plumes, sans argent.
Loc. prov. La bave du crapaud n'atteint pas la blanche colombe : la calomnie n'atteint, ne trouble pas l'innocent.
REM. Crapaud et grenouille désignent des batraciens différents; mais les deux mots, l'un masculin et l'autre féminin, sont mis en rapport pour constituer un pseudo-couple (par les enfants, notamment).
2 Par anal. Qualifié. Se dit de certains animaux (remarquables par leur laideur).Crapaud volant. Engoulevent.Crapaud de mer, crapaud-pêcheur, nom donné à divers poissons. Antennaire, baudroie, rascasse, scorpène.Crapaud ailé : strombe à la coquille très large.
3 a Défaut dans un diamant, dans une pierre précieuse (terme non technique).
5 (…) le premier diamantaire auquel elle le proposa en offrit dix mille francs. Il lui annonça que le diamant avait un défaut grave, un « crapaud », qui en diminuait considérablement la valeur. La mère tout d'abord ne crut pas au prétendu crapaud dont parlait le diamantaire. Elle en voulait vingt mille francs. Pourtant lorsqu'elle en vit un deuxième et qu'il lui reparla du crapaud, elle commença à douter. Elle n'avait jamais entendu dire qu'il pouvait y avoir des « crapauds » égarés dans les diamants, même dans les plus purs, pour la bonne raison qu'elle n'avait jamais eu de diamant avec ou sans crapaud.
M. Duras, Un barrage contre le Pacifique, p. 177.
b Artill. Affût de mortier plat et sans roues. Crapouillot.Mar. Ancrage d'une mine, d'une bouée. Orin. || Crapaud de mouillage.
c Vétér. Ulcération du pied du cheval, particulièrement, de la sole et de la fourchette.
d Vx. Bourse enfermant les cheveux.Porte-monnaie (d'où l'argotique crapautard, n. m.).
6 (…) en tirant les 60 francs de son petit crapaud noir de ménagère.
Jeanne Cordelier, la Passagère, p. 273.
4 Cour. En appos. || Fauteuil crapaud, bas et ramassé.(Fin XIXe; dénomination attribuée à Gounod). || Piano crapaud; crapaud : petit piano à queue (petit quart de queue).
7 En bas de l'escalier, une cabine téléphonique et des meubles rescapés d'une autre époque s'accumulent en tas : une commode au marbre ébréché, des chaises dont la paille s'effiloche, deux fauteuils crapaud grisâtres, et une table branlante (…)
Christine Arnothy, Un type merveilleux, p. 84.
DÉR. Crapaude, crapaudière, crapaudine, crapelet, crapouillot, crapoussin. Crapahuter, crapoter.
COMP. Crapauduc.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • crapaud — CRAPAUD. s. m. Espèce d animal venimeux qui ressemble à la Grenouille. Crapaud de terre. Crapaud de marais. Gros crapaud. Vilain crapaud. La bave d un crapaud. Le venin d un crapaud. [b]f♛/b] On dit figurément et familièrement d Un homme fort… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • crapaud — CRAPAUD. s. m. Espece d animal venimeux qui ressemble à la grenoüille. Crapaud de terre. crapaud de marais. gros crapaud. vilain crapaud. la bave d un crapaud. le venin d un crapaud. On dit prov. d Un homme qui fait le dispos, & qui ne l est… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Crapaud — Cra*paud , n. [Written also {crapawd}, {crapald}, {crepaud}, etc.] [F. crapaud.] 1. A toad. [Obs.] [Webster 1913 Suppl.] 2. (Pronounced kr[.a] p[=o] ) As a proper name, {Johnny Crapaud}, or Crapaud, a nickname for a Frenchman. [Webster 1913 Suppl …   The Collaborative International Dictionary of English

  • crapaud — Crapaud, m. acut. Est une espece de beste à quatre pieds tavelée, de corsage de grenouille, lourde et pesante, de hideux regard, renflée et venimeuse, Bufo. Une sorte de crapaud appelé graisset, ou verdier, Rubeta …   Thresor de la langue françoyse

  • Crapaud — (franz., spr. pō), Kröte, auch als Schimpf …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Crapaud —   [kra po; französisch »Kröte«] der, s/ s, um 1730 aufkommender schwarzer gummierter Haarbeutel aus Taft für Männer, in den das lange Nackenhaar mit einer Schleife eingebunden wurde …   Universal-Lexikon

  • crapaud — CRAPAUD: Mâle de la grenouille. Possède un venin fort dangereux. Habite l intérieur des pierres …   Dictionnaire des idées reçues

  • crapaud — |crapô| s. m. O mesmo que crapô.   ‣ Etimologia: palavra francesa …   Dicionário da Língua Portuguesa

  • Crapaud — Pour les articles homonymes, voir Crapaud (homonymie). Nom vernaculaire ou nom normalisé ambigu : Le terme « Crapaud » s applique en français à plusieurs taxons distincts …   Wikipédia en Français

  • crapaud — (kra pô ; le d ne se lie pas : un kra pô énorme ; au pluriel, l s se lie …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré